Exposition

« Qui s’y frotte s’y pique » de François Benoit

Du 14 au 31 mai

 Vernissage jeudi 16 mai à 18h30

J’ai commencé à cultiver des cactus au début des années 2000 un peu par hasard. J’étais étudiant sur Lyon, et après avoir perdu de nombreuses plantes vertes dans mon petit studio, suite à de mauvais soins, j’ai rapidement fait l’acquisition d’un cactus pensant avoir trouvé le végétal idéal par sa résistance aux erreurs de culture.

Or, je me suis vite rendu compte qu’il n’en était rien.

Durant cette période, l’essor d’internet m’a permis de découvrir les premiers forums communautaires dédiés aux passionnés de cactus, ceux que l’on appelle les cactophiles. C’est sur ces plate-formes spécialisées que j’ai pu découvrir comment conserver une plante grasse plus de deux mois.

Après avoir acquis quelques dizaines d’individus, ceux que l’on retrouve communément dans les grandes

enseignes de jardinerie, je découvre le semis à partir des graines. Toujours sur internet, un producteur de graines assez réputé dans le milieu succulentophile français, propose à la vente plusieurs milliers de références.

Actuellement, je possède plus de cent cinquante individus, ce qui est très peu pour un amateur.

A l’issue de chaque hiver,  je déplore quelques pertes. Je conserve seulement les plantes les plus rustiques.

Au printemps de certaines années, quand les aléas climatiques ont eu raison d’un grand nombre de plantes ou bien quand j’en ai envie, je sème quelques dizaines de références. Toutefois, je me restreins, car c’est une passion qui peut très rapidement devenir… débordante.

François Benoit

 

 

Actualités liées

3 mai 2024

La Buissonnière sera fermée du mardi 07 mai à 18 h au mardi 14 mai à 9 h

La Buissonnière sera fermée du mardi 07 mai à

3 mai 2024

Clairière Enchanteresse XV Printemps 2024

Portés par l’espoir de la rencontrer et la plénitude